Suivez-nous

Tests



[Test] Realme C11 : un téléphone très entrée de gamme

Le Realme C11 est un téléphone à moins de 150 € qui possède deux atouts qui pourront faire rougir certains modèles entrés de gamme.

Avatar of Gabriel

Publié

sur

Novidées Studio | L'Agence Web et Marketing de l'Aveyron - Téléphone portable
© High-News.fr

Realme est une marque qui peine à être connu en France. Pourtant, le constructeur fait d’excellents téléphones avec un rapport qualité-prix qui peut faire rougir de grosses marques tels que Samsung ou même OnePlus. Nous avons pu le tester pendant une quinzaine de jours. Durant ce laps de temps, nous l’avons utilisé au maximum (appel, SMS, réseaux sociaux, photos, jeu, etc.). Les téléphones entrées de gamme ne sont pas assez mis en avant. En plus de ça, il en existe de moins en moins, ce qui est bien dommage. Nous avons été étonné par certains points de ce Realme C11, venez les découvrir dans ce test.

Design et Ergonomie

Le Realme C11 est un téléphone entrée de gamme de ce fait, n’espérez pas à avoir un dos en verre ou même des matériaux de très haute qualité. Le constructeur a fait des concessions afin de faire baisser la facture. Le Realme C11 est entièrement fait en polymère. Cependant, nous apprécions le coloris ainsi que la texture du dos qui permet au téléphone de bien rester dans la main. Nous retrouvons également le logo du constructeur, qui est discret. Le style du bloc photo à l’arrière dans le coin supérieur gauche est très standard. Il nous fait penser au bloc photo du Google Pixel 4a.

Pour ce qui est de l’avant du téléphone, nous retrouvons une dalle qui occupe près de 82 % de la surface ainsi qu’un poinçon qui loge la caméra avant. Sur la tranche droite du téléphone, nous retrouvons le bouton pour baisser ou augmenter le volume ainsi que le bouton pour déverrouiller/allumer le Realme C11. Sur la partie inférieure du téléphone, nous trouvons un port micro USB, le haut-parleur, le microphone ainsi… qu’un port mini jack ! Il résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Des performances inexistantes sur ce Realme C11

Nous avons eu beaucoup de difficultés à réaliser des tâches pourtant classiques sur le Realme C11. Les tâches comme passer un appel ou même écrire un SMS ont été les seules qui n’ont pas fait ramer le téléphone. Dès que nous voulions accéder à nos réseaux sociaux, aller sur Google Chrome ou simplement lire des mails, ça a été la catastrophe. Le SoC MediaTek Helio G35 couplé à 2 Go de mémoire vive ne sont pas très aboutit et dégradent énormément l’utilisation du téléphone. Nous avons tout de même essayé des petits jeux comme Subway Surfer et notre verdict est sans appel. Le téléphone a réellement du mal sauf pour appeler ou envoyer des SMS.

L’Écran du Realme C11

C’est le premier point fort de ce téléphone. Le Realme C11 possède une dalle IPS LCD de 6,5 pouces avec une résolution de 720 x 1 560 pixels. Cette dalle est classique et va à l’essentiel. Le constructeur a bien calibré la dalle avec des couleurs naturelles et une bonne luminosité.

Realme C11

© High-News.fr

La photo

Si vous espériez avoir de bons capteurs photo sur le C11, il va falloir passer votre chemin. Le bloc photo à l’arrière du téléphone possède deux capteurs donc de 13 mégapixels avec une ouverture f/2,2 et un autres de 2 mégapixels avec une ouverture f/2,4. De jour, le capteur principal se débrouille bien si les conditions sont rassemblées, les photos de nuit sont quant à elles inexploitables.

Realme C11

© High-News.fr

L’autonomie

C’est le second atout de ce Realme C11 ! La batterie de 5 000 mAh nous a complètement chamboulé. Nous avons pu tenir près de deux jours en utilisation classique avec une seule charge. Cependant, nous sommes déçu de la rapidité de la charge. Il faudra compter approximativement trois heures pour avoir 100 %, nous vous rappelons qu’il n’y a pas de port USB-C.


[Source]
Continuer à lire
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tests

[Test] Realme 7i : le meilleur téléphone entrée de gamme à moins de 200 €

La marque Realme vient de sortir son tout dernier téléphone, le Realme 7i. Un téléphone équipé d’une batterie de 6 000 mAh à moins de 169 € ! C’est parti pour le test.

Avatar of Gabriel

Publié

sur

Par

Test du Realme 7i, un téléphone entrée de gamme avec de bonnes caractéristiques
© High-News.fr

Reçu il y a quelques jours, nous avons pu mettre la main sur ce Realme 7i. Le dernier téléphone de la marque Realme vient bouleverser les codes avec une batterie complètement folle. Un smartphone entrée de gamme qui est vendu au prix de 169 €.

La marque n’a pas fait de concessions et propose un modèle avec de très bonnes caractéristiques, un design dans l’air du temps ainsi que des capteurs photo relativement bon. Il sera disponible dès le 15 décembre sur le site d’Electro Dépôt et de Realme. Amazon le commercialisera le 17 décembre 2020.

Caractéristiques

ProcesseurMediatek Helio G85
8 cœurs cadencés à 2,0 GHz
Mémoire vive4 Go
Stockage64 Go (extensible jusqu’à 256 Go)
Batterie6 000 mAh
DalleLCD
Taille de la dalle6,5 pouces
Résolution720 x 1600 pixels
Ratio88,7 %
Taille164,5 mm x 75,9 mm x 9,8 mm
Poids208 grammes
Capteur grand-angle48 mégapixels
Capteur ultra grand-angle8 mégapixels
Capteur Macro2 mégapixels
Capteur avant8 mégapixels
Vidéo720p/1080p 30fps ou 1080p 60fps
SimDeux ports nano-sim
MicroSDOui
Wifi2,4 GHz / 5 GHz
BluetoothBluetooth 5
CapteursGPS
Induction
Luminosité
Accéléromètre
Gyroscope
Empreinte digitale
OSRealme UI (Android 10)

Ergonomie et Design

Nous avons pu tester le Realme 7i depuis quelques jours. Lors de notre déballage, nous avons sorti un grand téléphone. Alors que des marques ont tendance à réaliser des formats de plus en plus petits (coucou l’iPhone 12), Realme continu sur sa lancée et propose là une téléphone avec une dalle de 6,5 pouces. Une taille idéale pour regarder du contenu sur YouTube, Netflix ou même Amazon Prime Video.

écran de 6,5 pouces Realme 7i
© High-News.fr

Le haut-parleur est très bien caché dans la partie supérieure du téléphone. La caméra selfie est quant à elle dans une goutte d’eau en haut de l’écran. Un design à moitié borderless puisque ce Realme 7i possède une bordure un peu plus épaisse sur le bas du téléphone. Que l’on aime ou pas, cette bordure est pour nous bénéfique pour poser les doigts tranquillement lorsque nous regardons une vidéo.

Module photo et capteur d'empreinte digitale Realme 7i
© High-News.fr

Realme a décidé de mettre tous les boutons sur le côté droit du téléphone. Vous retrouverez ainsi le bouton de volume ainsi que le bouton de verrouillage du Realme 7i. L’arrière du téléphone est quant à lui très bien réussi avec un design en V (pour Victory) avec une sensation de toucher très agréable et qui est très qualitatif. Une note plus fun permettra au dos de ce téléphone de changer de couleur selon l’inclinaison du Realme 7i. Il est disponible en violet ainsi qu’en bleu. Nous avons retrouvé le capteur d’empreinte digitale bien qui reste tout de même un peu trop haut, surtout si vous avez de petites mains.

Design en V pour Victory Realme 7i
© High-News.fr

En ce qui concerne l’autonomie, le Realme 7i possède une très bonne tenue en main même si les bordures sont arrondies. Cela provient notamment de la texture à l’arrière du téléphone qui agrippe bien la peau de la main. Est-ce que l’écran est trop grand ? Pour nos mains il l’est, mais au bout de quelques heures, nous nous sommes complètement habitué. La taille de notre iPhone XS ne nous manquait pas du tout.

Boutons tranche de droite Realme 7i
© High-News.fr

Un Realme 7i équipé d’une batterie de 6 000 mAh

Sur ce point, Realme n’est pas allé sur le dos de la cuillère. Il frappe fort là où des concurrents ont du mal à optimiser et proposer une batterie qui dépasse à peine les 3500 mAh. Le Realme 7i propose une batterie de 6 000 mAh qui vous permettra de tenir largement deux jours voir plus selon votre utilisation. De notre, nous en avons eu un usage professionnel. Le téléphone est encore chargée à 16 % lors de notre test. Nous avons pur le faire tenir près de 11 jours avec une utilisation classique donc YouTube, Netflix, gaming, appels, SMS, etc. Nous n’avons jamais eu de téléphone aussi endurant pour le moment. C’est un très bon point !

Autonomie de la batterie depuis la dernière recharge du Realme 7i
© High-News.fr

Pour ce qui est de la recharge, le Realme 7i est fourni avec une prise secteur ainsi qu’un cordon en USB-C de 18 watts car il est compatible avec la charge rapide. Il vous faudra seulement trente minutes de charge pour récupérer 29% de batterie.

USB-C 18 Watts recharge rapide Realme 7i
© High-News.fr
En appelSpotifyGamingRéseaux sociauxYouTube/Netflix
Autonomie43 heures117 heures11 heures20 heures25 heures

Ces chiffres reflètent les estimations de Realme. Est-ce qu’elles sont vrai ? Oui, Realme a très bien optimisé les composants utilisés, l’OS ainsi que la batterie pour former un Realme 7i parfait. Pour rappel, le téléphone est annoncé à 169 € soit un tarif d’entrée de gamme avec des composants qui flirtes avec des téléphones milieu de gamme sans aucun souci.

L’optimisation de l’autonomie provient dans un premier temps de l’OS. Realme UI a été retravaillé afin qu’il puisse exploiter toute la puissance du Helio G85 de Mediatek ainsi que des 4 Go de mémoire vive. Nous avons obtenu une excellente autonomie depuis notre première charge. Cela passe aussi par des applications dédiées telles que Quick Freeze, une application qui permet de gérer automatiquement les applications qui sont le moins utilisé afin qu’elle ne demande que très peu de ressource.

Il existe de nombreux moyens d’économiser de la batterie depuis le Realme 7i. Vous pouvez utiliser les différents modes ou applications qu’a intégré le constructeur. Vous pouvez également agir sur l’affichage, le mode veille, etc. Pleins d’options s’offres à vous et Realme UI nous a bien accompagné lorsque notre batterie était vraiment faible afin de gagner un peu plus d’autonomie. D’ailleurs, l’un de nos modes préféré est le mode Super économie d’énergie.

Mode Super économie d'énergie Realme 7i
© High-News.fr

Celui-ci rappel le monde Ultra économie d’énergie des téléphones de chez Samsung. Vous pourrez choisir jusqu’à six applications afin d’économiser de la batterie. Vous pouvez facilement gagner quatre heures supplémentaires. Le premier mode d’économie d’énergie est quant à lui plus classique, idéal pour faire un trajet du bureau jusqu’à la maison.

Une dalle convenable

Realme a incorporé dans le Realme 7i une dalle de 6,5 pouces avec une occupation de 88,7% sur la surface avant du téléphone. Une taille qui peut freiner beaucoup de personnes mais une fois habitué, possède un énorme atout. En effet, une dalle de 6,5 pouces vous permettra de lire un contenu sur notre site ou un livre sans difficultés la luminosité est très bonne même en plein jour. Le capteur de luminosité vient parfaitement remplir son rôle. Lorsque la nuit tombera ou que vous êtes dans une pièce sombre, la luminosité minimale sera excellente, nuls besoins de retoucher celle-ci.

Pour visionner du contenu sur YouTube ou sur Netflix, l’écran du Realme 7i sera largement suffisant si vous n’êtes pas exigeant. Il viendra retranscrire des couleurs assez juste sans pour autant qu’elles soient parfaites. Pour rappel, nous avons là un téléphone à 169 €. Il ne faudra pas s’attendre à un écran OLED d’un iPhone ou d’un Super AMOLED d’un Samsung Galaxy S21 par exemple. Néanmoins, il se défend bien et propose une colorimétrie bien équilibrée. De plus, son format 20:9 vous permettra de visionner une film sur Netflix en mode cinéma.

La dalle du Realme 7i est parfaite pour regarder du contenu
© High-News.fr

Petite subtilité, la dalle ne vient pas entièrement occuper la surface totale du Realme 7i. Un menton est présent sur le bas du téléphone, alors à l’utilisation, ce n’est pas gênant. Cela est un avis plutôt général de l’équipe. La caméra selfie de huit mégapixels est intégré en haut du téléphone dans une goute d’eau qui est plus petite que ses concurrents afin d’avoir un peu plus de surface d’affichage.

Des performances très honorables

Le Realme 7i est équipé d’un Helio G85 de MediaTek accompagné de 4 Go de mémoire vive ainsi que de 64 Go de stockage interne. Le SoC ainsi que la capacité de mémoire vive suffiront largement pour faire tourner Realme UI lors de l’utilisation. Le lancement des applications est fluide et aucun ralentissement ne vient interrompre votre expérience.

Le SoC possède huit cœurs qui gèrent à la perfection les tâches. Vous pourrez ainsi naviguer sur vos réseaux sociaux sans aucun souci. Le Realme 7i restera fluide, ce qui est vraiment un exploit pour un téléphone entré de gamme. Bien sûr, lui faire lancer des applications n’est pas un réel test. C’est pour cela que nous nous sommes lancés sur plusieurs jeux pour voir comment le SoC gérer les ressources.

Design du Realme 7i
© High-News.fr

Nous avons installé plusieurs jeux différents afin de varier un peu notre avis. Les jeux que nous avons utilisés sont : Call of Duty Mobile, Subway Surfer ainsi que League of Legends Wild Rift de Riot Games. D’ailleurs, ce dernier est vraiment tout nouveau et vient montrer le bout de son nez. Le jeu reste fluide sans pour autant augmenter la partie graphisme au maximum. Pour ce qui est de Subway Surfer, le jeu est également fluide et pareillement pour Call of Duty Mobile. De plus, jouer sur une dalle aussi grande est vraiment très bien.

D’ailleurs, nous avons essayé de jouer à Geforce Now, le service cloud gaming de NVIDIA. La dalle est encore une fois très agréable à utiliser afin de jouer confortablement. Cet écran est une belle surprise pour un téléphone entrée de gamme.

Par la suite, nous nous sommes amusés à faire tourner des applications comme Adobe Lightroom ainsi que d’autres applications un peu gourmandes. Le Realme 7i s’en ai bien tiré même si au moment de l’export, un très léger ralentissement a pointé le bout de son nez. Chapeau bas Realme !

Realme UI sur le Realme 7i

Bien que nous soyons habitués à utiliser au quotidien un iPhone XS, passer sur un Realme 7i ne nous a pas désorienté. Du moins, les premières minutes, mais nous prenons vite nos marques. Realme UI est très bien pensé et reste très simple d’utilisation. Les paramètres sont un peu mal organisés et pas très clairs. Nous sommes parfois obligés de naviguer dans les catégories de menus pour trouver le bon. One UI que nous avons testé est plus clair et moins brouillon. L’optimisation logicielle permet d’exploiter toute la puissance du Realme 7i.

Photographiquement correcte

Nul doute que vous attendiez également ce chapitre où nous avons pris le temps de tester les différents capteurs photo du Realme 7i. Nous tenons à vous rappeler que le téléphone se place dans un segment entrée de gamme. De ce fait, les capteurs photo ne sont pas aussi poussés que des téléphones milieu voir haut de gamme. Cependant, d’autres éléments doivent être pris en compte.

Le Realme 7i possède trois capteurs photo. Un capteur principal de 48 mégapixels qui ouvre à f/1,8. Un second capteur ultra grand-angle possède quant à lui huit mégapixels avec une ouverture f/2,3. Le dernier est un objectif macro de deux mégapixels avec une ouverture f/2,4.

Photo prise avec le capteur principal de 48 mégapixels HDR Realme 7i
Capteur principale de 48 mégapixels © High-News.fr

Les photos en journée sont bonnes. Les couleurs sont bien représentées même si ce n’est pas non plus exceptionnel, le capteur grand-angle fera largement son travail. Le mode 48 mégapixels permet de capturer toutes les informations en une seule et même photo. Ce qui permet de faire mieux ressortir les objets et éviter qu’il n’y ait trop de bruit sur la photo (ou la vidéo).

Exploitation complète du module 48 mégapixels du Realme 7i
Exploitation complète du module 48 mégapixels du Realme 7i © High-News.fr

Le Realme 7i possède des traitements tels que le HDR qui viendront sublimer vos photos afin de pallier au manque de qualité des capteurs. D’autres traitements sont quant à eux gérés par l’IA. Le zoom x3 optique est relativement bon si vous avez assez de lumières et que vous êtes assez fixe. Petite astuce, vous pouvez utiliser un trépied afin d’améliorer la qualité générale de vos photos et vidéos. Cela vaut également pour le zoom qui sera beaucoup plus net et précis.

D’ailleurs, vous pourrez enregistrer en 720p et en 1080p en 30 images par seconde ou en 1080p en 60 images par seconde. Là aussi, le Realme 7i arrive à gérer les couleurs tout en ayant une bonne fluidité grâce des images par seconde constantes. Il sera parfait pour faire des vidéos souvenirs de vacances, mais pour faire le buzz sur TikTok un peu moins.

Lors de notre test, nous avons pu tester le mode 1080p en 60 images par seconde. La qualité est bonne. La colorimétrie est suffisante pour être exploitée. Néanmoins, la stabilisation est quasiment inexistante. Comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessous, nous marchions rapidement.

L’objectif macro est amusant et bon si toutes les conditions de luminosités sont présentes. La caméra selfie est également semblable aux autres. Si vous réunissez toutes les conditions de lumières, vous ferez de bonnes photos. Cependant, le détourage est très bien réalisé et rivalise avec ces téléphone de Samsung ce qui est étonnant étant donné que le Realme 7i est un téléphone à 169 €.

Caméra selfie Realme 7iMode portrait Realme 7i
Selfie classique – Mode Portrait

Audio du Realme 7i

La partie audio est le seul point faible de ce Realme 7i. Le seul haut-parleur qui restitue le son se trouve sur la tranche inférieure du téléphone. Nous avons là un haut-parleur mono qui est censé restituer un son plutôt normal, mais… Il est gâché par une restitution où les aigus règnent en maitre.

Pour pallier au manque de médiums et de basses, nous vous conseillons d’utiliser un casque filaire ou sans-fil, ou des écouteurs au choix. Effectivement, le Realme 7i possède un port mini-jack 3,5 mm, les personnes qui ont encore des casques pourront se faire plaisir. Néanmoins, le DAC présent à l’intérieur n’est que de piètre qualité.

En même temps, nous avons là un téléphone à moins de 200 €. Il faut bien que Realme puisse faire des économies afin de présenter un téléphone à 169 €. Le haut-parleur présent sur la partie supérieure de l’écran sert quant à lui uniquement pour les appels, la qualité de son est classique même si elle penche vers les aigus.

Test du Realme 7i, un téléphone entrée de gamme
© High-News.fr

En conclusion

Nous avons pu tester le Realme 7i en long, en large et en diagonale. Ce téléphone est très polyvalent et sera parfait pour les personnes qui souhaitent avoir un pour une utilisation classique. Vous pourrez naviguer sans aucun ralentissement dans Realme UI sans oublier les réseaux sociaux, YouTube, etc. Cette dalle pourra aisément satisfaire 80 % des personnes pour jouer à des jeux tels que Call of Duty Mobile ou même League of Legends Wild Rift.

La partie photo est convenable. Une fois que vous aurez les bonnes conditions, vos photos seront très bien réalisées. L’IA améliorera les photos ainsi que les vidéos en temps réel grâce aux moteurs présent dans le Helio G85. Si vous avez un casque ou des écouteurs sans-filaires, utilisez-les au risque de faire saigner vos tympans. Ce Realme 7i est le téléphone à s’acheter ou à offrir pour les fêtes de Noël, un anniversaire ou pour le plaisir d’offrir. Il est disponible depuis le 15 décembre sur le site de Realme, Electro Dépôt ainsi que sur Amazon au prix de 169 €.

Continuer à lire

Tests

Test – Razer BlackShark V2 : un casque gaming ultra léger

Nous avons réalisé le test du BlackShark V2 de Razer. Un casque audio gaming avec la technologie THX Spatial Audio avec une sobriété déconcertante.

Avatar of Gabriel

Publié

sur

Par

Razer - BlackShark V2- Casque gaming
© High-News.fr

Nous avons reçu à la rédaction l’un des derniers casques audios gaming de chez Razer, le BlackShark V2. Une nouvelle version qui risque de plaire à beaucoup de monde, surtout aux personnes qui cherchent un casque gaming avec une très bonne qualité sonore.

Razer continue sans cesse d’étoffer son catalogue pour les années à venir. Le casque audio gaming est disponible chez Amazon au prix de 110 €. Le prix peut changer selon les promotions en vigueur au moment où vous regarderez ce test. Avez-vous déjà testé le BlackShark V2 ? Ou le BlackShark V1 ?

Razer - BlackShark V2- Casque gaming
© High-News.fr

Design et ergonomie du BlackShark V2

Lors de notre déballage, nous avons constaté que le BlackShark V2 est très léger, 260 grammes environ. Un atout qui n’est pas à négliger lorsque l’on passe beaucoup de temps devant un écran. Un poids possible grâce au polymère utilisé. Néanmoins, cette légèreté est pour nous un petit défaut, la peur de le casser en le faisant tomber par exemple ?

Le casque audio pour le jeu vidéo est de type circum aural, c’est-à-dire qu’il vient entourer la totalité de l’oreille, d’où le fait qu’il isole bien de l’extérieur. Les coussinets à mémoire de forme sont d’excellente qualité et permets de bien s’isoler des sons extérieurs.

Razer - BlackShark V2- Casque gaming
© High-News.fr

Nous trouvons tout de même dommage que les oreillettes ne suivent pas l’inclinaison de la tête pour une isolation plus poussée, mais ça serait chipoter. L’isolation du Blackshark V2 reste tout de même très bien en l’état.

Le câble tressé renforcé est assez long afin de le brancher facilement à l’arrière de votre tour gaming. Le port USB est quant à lui classique, fini les ports USB en or. Nous retrouvons là une belle évolution esthétique comparée au BlackShark V1 qui ressemblait plus à un casque de l’armée et plus sobre par la même occasion.

Des transducteurs de qualité

Pendant le test du Blackshark V2 de Razer, nous nous sommes amusé sur plusieurs supports. Nous l’avons essayé sur Red Dead Redemption 2 où nous avons reçu une belle claque grâce aux transducteurs de 50 mm. La carte son USB vient très bien gérer les différentes plages audios. D’ailleurs, l’immersion in-game est plus intense grâce à la technologie THX Spatial Audio qui équipe le casque gaming de chez Razer.

Nous avons pu tester par la suite le casque Razer BlackShark V2 sur des films, séries et des musiques. Le son était bon, mais un peu plus étouffé par rapport à notre petite session jeu vidéo. Néanmoins, le Bass Boost pour les musiques était agréable à utiliser même si les aigus et les médiums étaient un peu cachés.

Razer - BlackShark V2- Casque gaming
© High-News.fr

Le microphone amovible est de bonne qualité, ne vous attendez par à avoir un Shure ou un microphone de la marque Blue. Le casque audio gaming comme le microphone du casque peuvent directement se brancher sur un portable ou un ordinateur grâce à la prise jack 3,5 mm. En parallèle, nous avons pu essayer de comparer la qualité du microphone du BlackSharck V2 avec celui du HyperX Cloud 2. Les deux microphones sont quasiment semblables, ce qui peut changer c’est la carte son.

Le logiciel Razer Synapse est essentiel

Vous pouvez configurer le Blackshark V2 directement depuis le logiciel Razer Synapse. Il est disponible sur Windows et macOS. Vous pourrez facilement régler la fonction THX Spatial Sound, l’égaliser, les aigus, les médiums et les basses à votre convenance.

Le logiciel explique bien les parties que vous pouvez changer. En plus de ça, il est très ergonomique et sobre. D’ailleurs, c’est sur ce même logiciel que vous pouvez contrôler le clavier, la souris ou tout autre accessoires de chez Razer.

Razer - BlackShark V2- Casque gaming
© High-News.fr

D’ailleurs, le Razer Synapse est tout simplement une grande tour de contrôle. Quels périphériques de chez Razer avez-vous ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire ou sur les réseaux sociaux. Retrouvez la fiche produit du casque gaming directement ici.

Galerie

Continuer à lire

Tests

[Test] Thrustmaster TMX Force Feedback : un volant pour la simulation

Le Thrustmaster TMX Force Feedback concurrence le Logitech G920. Nous livrons notre test sur ce volant qui nous a fait de l’oeil.

Avatar of Gabriel

Publié

sur

Par

Thrustmaster TMX Force Feedback - Volant PC - Xbox
© High-News.fr

Nous avons acquis le Thrustmaster TMX Force Feedback compatible pour Xbox One et PC. Il existe une autre version de celui-ci pour la PS4 et le Thrustmaster T150. Il est disponible au prix de 199,90 € à temps normal cependant, vous pourrez le trouver au prix de 159,99 € sur Amazon. La marque Thrustmaster provient de la maison mère Hercules, connue également pour ses périphériques.

Nous utilisons principalement ce volant pour jouer à Euro Truck Simulator 2 et à American Truck Simulator. Il existe donc une version dite professionnelle qui inclut un pédalier à trois pédales au prix de 249 € sur Amazon. Il vous faudra ajouter au panier de ce fait le boitier de vitesse Thrustmaster TH8A qui elle coûte 123,49 € sur Amazon. Un excellent combo pour ceux qui souhaitent aller très loin dans la simulation, mais tout ça à un coût.

Unboxing

Une fois sorti de son carton, nous retrouvons la magnifique boite du Thrustmaster TMX Force Feedback. À l’intérieur, nous avons la notice d’utilisation et de premier démarrage ainsi que le livret de garantie. Par la suite, nous avons bien assurément le volant et le pédalier avec le câble qui le relie au volant. Cette version du TMX de chez Thrustmaster est la version basique, le pédalier ne comprend que deux pédales. Cette version du volant s’adapte pour jouer avec une boite automatique. Le volant est en plastique avec deux parties en caoutchouc à chaque extrémité du volant pour le maintien. Le pédalier est entièrement en plastique tandis que la version pro se compose d’aluminium au niveau des pédales. 

  • Simulateur de course officiel pour Xbox One et Windows.
  • Système à retour de force 900°, mécanisme mixte courroie et engrenages, axe sur roulements à billes en métal.
  • Large pédalier inclus : avec inclinaison de chaque pédale ajustable selon trois angles.
  • Écosystème : compatible avec les pédaliers T3PA* et T3PA-PRO* (Thrustmaster 3 Pedals Add-on). Compatible avec la boite de vitesses Thrustmaster TH8A.

Première mise en route du Thrustmaster TMX Force Feedback

Une fois installée sur notre bureau, il nous a fallu le brancher au secteur et à notre ordinateur. Nous avons dû installer les drivers et le logiciel pour pouvoir régler notre volant. La configuration du Thrustmaster TMX Force Feedback se complique au premier abord, mais des documents explicatifs sont disponibles sur le support du site. Dans les menus, nous pouvons régler la rotation du volant jusqu’à 900°.

Dans notre cas, ce degré de rotation nous sert énormément sur Euro Truck Simulator 2. Ensuite, nous avons la possibilité de modifier le degré des forces que le volant peut nous procurer dont : retour de force, force des ressorts, force constante, force périodique et l’intensité du retour au centre du volant. Il est tout de même conseillé de laisser le jeu gérer tout ça au premier plan.

Expérience de jeu volant en main

Nous avons pu essayer le Thrustmaster TMX Force Feedback sur Euro Truck Simulator 2, Test Drive Unlimited 2 et Dirt 3. Sur ces trois jeux, le volant se comporte extrêmement bien. Sur Euro Truck Simulator 2, nous avons ressenti le poids du camion et la friction des roues sur le bitume sur ce volant. De plus, le braquage est également admirablement représenté par rapport au jeu, nous avons réellement l’impression de disposer d’un camion devant nous. Les deux autres jeux plus vifs ne dérogent pas à la règle et nous ressentons également la vitesse au bout des mains. 

Le TMX, le concurrent de la Logitech G920

Nous ne pouvons pas parler du Thrustmaster TMX Force Feedback sans parler de son concurrent en termes de prix et de qualité, la Logitech G920. En comparant les deux volants, nous percevons effectivement évidemment des différences notables. Dans un premier temps, la texture du volant ne demeure pas la même. Sur le Thrustmaster TMX nous avons comme évoqué ci-dessus un volant bimatière, composée de plastique et d’un revêtement rugueux à gauche et à droite du volant. Sur la Logitech G920, la totalité du volant est en cuir.

Les boutons ne sont pas disposés de la même façon. Sur le Thrustmaster, nous avons des boutons à chaque coin du volant or, sur la Logitech les boutons sont disposés comme sur une manette. Les palettes sont quant à elles au même endroit. Les deux volants étant dans la même gamme de prix sont tous deux différents et la Logitech G920 s’en sort mieux. Le pédalier possède lui aussi des différences. Sur la Logitech, le pédalier est composé de métal et de plastique, ce qui augmente sa qualité et sa robustesse. Tandis que sur le Thrustmaster TMX force Feedback, le pédalier est entièrement en plastique. Il en est de ce fait léger et moins cher à la conception. Il se rattrape sur les ressorts présents sous les pédales. 

Continuer à lire

VOTRE HEBDOMADAIRE

Conception graphique - Conception
Publicité

Tests

Bons Plans

Dossiers

Articles tendance