Messenger : compte Facebook obligatoire. Quelles conséquences ?

Des utilisateurs disaient utiliser Messenger et être anti-Facebook, bien que l’application fut développée par l’entreprise de Mark Zuckerberg. Depuis quelques années, il était possible de s’inscrire sur la messagerie par le biais de son numéro de téléphone sans la nécessité de créer un compte Facebook. Mais fort est de constater que cette possibilité appartienne désormais au passé.

Compte Facebook obligatoire pour « discuter avec des amis et vos proches »

La société de Mark Zuckerbeg n’a pas oublié d’offrir un beau cadeau à ses utilisateurs durant Noel. Le 26 décembre, le lendemain du jour célébrant la naissance du Christ, Venture Beat a découvert une discrète mise à jour effectuée sur l’application Messenger. Il est, à partir d’aujourd’hui, obligatoire de posséder un profil Facebook afin de pouvoir utiliser l’application de messagerie instantanée. Autrement dit, la société américaine basée à Menlo Park vous enferme de plus en plus dans leur écosystème.

La justification officielle

L’un des portes-paroles de Facebook a déclaré que ce changement est basé sur la volonté de simplifier le processus d’inscription et de connexion. Cette raison repose sur un constat ; la grande majorité des utilisateurs utilisant Messenger se connectent par Facebook.

We found that the vast majority of people who use Messenger already log in through Facebook and we want to simplify the process.

Les motivations supposées

Ne soyons pas trop dupe des réelles motivations de Facebook. Depuis quelques années, la plateforme américaine est en perte de vitesse et ne fait plus trop l’unanimité auprès des jeunes. Une étude menée a montré que le nombre d’utilisateurs, respectivement en France et en Allemagne, reculera et ce, jusqu’en 2023. Le nombre d’utilisateurs dans une tranche d’âge compris entre 12 et 17 ans passera sous la barre des 50% d’ici à l’année prochaine, avec un recul d’approximativement 10%.

Étude statistique menée par eMarketer

Remontons plus loin en nous basant sur des chiffres réels et non sur des prédictions. Entre 2017 et 2018, Facebook a perdu 26% d’utilisateurs âgés entre 16 et 25 ans tandis que 50% entre 16 et 18 ans n’utilisaient plus Facebook.
Par ailleurs, il a été remarqué que les jeunes (16-25 ans, 13 ans et moins) préféraient utiliser Snapchat à Facebook. C’est notamment pour cela que Facebook avait tenté de racheter l’application fantôme, si ce n’est de recopier son concept.

La croissance de Facebook ne peut se reposer que sur les jeunes populations. En décidant de forcer la main aux utilisateurs à s’inscrire sur leur plateforme, ils seront assurés de leur croissance. Mais plus que ça, ils empêchent la désinscription des utilisateurs. En effet, un utilisateur supprimant son compte Facebook ne pourra automatiquement plus utiliser Messenger. Hors, ne nous mentons pas, la plupart de nos amis et connaissances utilisent Messenger. Se bannir de cette application en devient donc difficile.

Ce bref soupçon, de voir Facebook nous enfermer dans leur écosystème, est d’autant plus étayé de par leur absurde justification. Ces dernières années, aucun utilisateur ne s’est plaint du système de connexion/inscription de Messenger. Par ailleurs, se connecter/s’inscrire par un compte Facebook ou par numéro de téléphone ne rend en aucun cas le système complexe pour les utilisateurs, surtout lorsqu’on vous laisse le choix. Enfin, effectuer une telle mise à jour dans le plus grand des secrets ne rend pas la justification apportée comme fiable.

Quid des utilisateurs déjà inscrits sans compte Facebook ?

D’après toujours le même porte-parole, les utilisateurs inscrits sur Messenger sans un compte Facebook n’ont rien à craindre : l’application fonctionnera. Ainsi, si vous vous retrouvez dans ce cas, vous n’êtes théoriquement pas obligés de créer un compte. Cependant, des utilisateurs se sont plaints sur Reddit. En effet, ces derniers ont été notifiés qu’il faille lier leur numéro de téléphone à leur compte Facebook afin de pouvoir continuer à utiliser Messenger. Autrement dit, ils ne peuvent plus utiliser l’application de messagerie s’ils ne créent pas un profil Facebook.

Par ailleurs, un autre problème se révèle. En effet, l’inscription par numéro de téléphone a nécessité une vérification de ce dernier par l’envoi d’un code. Si vous changiez de numéro de téléphone, il convenait en toute logique de mettre à jour son numéro de téléphone pour continuer à utiliser ladite application. Or, vous comprenez qu’en cas de changement de numéro, vous serez obligé de créer aussi un profil Facebook.

Quelles alternatives ?

Cassons le mythe que Whatsapp est une alternative fiable. Cette dernière ne sera très certainement plus indépendante d’ici quelques années. Au motif de simplifier le système, la société de Mark Zuckerberg vous obligera à posséder un compte Facebook pour utiliser soit Instagram soit Whatsapp . Par ailleurs, le projet de fusion entre les trois applications n’est plus un secret de Polichinelle.

Mais à court terme, il est net que Whatsapp puisse être une alternative à Messenger. Cette application crée un compte associé à un numéro de téléphone. Et par ailleurs, elle est une des applications favorites de messagerie. Il y subsiste de fortes chances qu’un utilisateur possédant (ou pas) Messenger possède Whatsapp.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner le nom d’une application potentiellement alternative à Messenger, pour ceux ne voulant pas s’inscrire sur le réseau social !

Taher
Étudiant en Master 2 Drug Design à Aix-Marseille Université. Manager et rédacteur du site High-News depuis septembre 2019.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :