Suivez-nous

Gaming

Histoires du JV : Cathode-Ray Tube Amusement Device

Retraçons l’histoire du premier jeu-vidéo oublié et inconnu, la Cathode-Ray Tube Amusement Device inventée par Thomas Goldsmith en 1947.

Publié

sur

Cathode-Ray Tube Amusement Device
© CRT

En août dernier, nous avons abordé l’histoire de ce qui fut considéré comme le premier jeu vidéo, Bertie the Brain, exposé en 1950 à la Canadian National Exhibition. Mais, nous pouvons remonter encore plus loin avec une relique considérée par les « archéologistes du jeu-vidéo », la Cathode-Ray Tube Amusement Device !

1947 : la naissance d’un jeu dont on ne sait presque rien

Zéro prototype, mais un brevet

Le titre parle de lui-même. Dans la chronologie de l’histoire du jeu-vidéo, dans les musées ou encore dans les expositions, ce jeu ne figure nulle part ou presque. Aucun prototype datant du XXème siècle n’existe. Se faisant, aucune reproduction de ce jeu n’a été réalisée comme ce fut le cas pour Spacewar! par exemple. Pour autant, il existe un brevet qui date de 1947 et qui a été redécouvert en 2002 grâce à Ralph Baer et David Winter. Ce brevet décrit brièvement le jeu et la technologie utilisée pour le réaliser.

Allez, trêve de suspens, nous allons parler de la « Cathode-Ray Tube (CRT) Amusement Device », ou Appareil de divertissement sur écran à tubes en français, qui a été imaginée par le physicien Thomas Goldsmith (1910-2009).

Est-ce un jeu-vidéo ?

Avant de rentrer dans les détails, il faut revenir sur un débat qui fait fureur et qui est la définition de ce qu’est un jeu-vidéo. Est-ce un artefact audiovisuel, conçu principalement comme un objet de divertissement par une jouabilité régie par des règles ou une fiction interactive (Tavinor, 2008) ? Est-ce une interaction ludique, entre un système virtuel et un être pensant dans le but d’expérimenter une excitation sensitive, émotionnelle, instinctive ou intellectuelle ? Plus simplement, est-ce un jeu qui nécessite un écran numérique et non un écran analogique ?

Dans ce dernier cas, un écran analogique étant un écran à tube cathodique (CRT), alors l’appareil de divertissement à écran à tube ou Bertie the Brain sont exclus de la définition de ce qu’est un jeu-vidéo.  Tout ceci est pour vous dire que, selon la définition que vous prendrez, vous considérez ou non cette technologie de 1947 comme étant le premier jeu-vidéo de l’histoire. Mais dans tous les cas, selon la description qui en est faite et que nous allons voir tout de suite, c’est un jeu qui permet d’apporter du divertissement et une interaction avec le joueur.

Cathode-Ray Tube Amusement Device

Scénario du jeu

Le scénario de cette invention est décrit dans les premiers paragraphes du brevet. En bref, l’objectif du joueur consiste à déplacer la position d’un faisceau sur des cibles. Le faisceau pouvait s’apparenter à des obus, des missiles tandis que les cibles pouvaient l’être à des avions à abattre selon le brevet. Selon l’historien américain Mark Wolf, ce jeu pouvait ressembler d’un point de vue scénaristique à ce qui fut développé 30 ans plus tard sur Atari : le jeu Combat

Le fonctionnement de la Cathode-Ray Tube Amusement Device

Le dispositif reliait un tube à rayon cathodique (CRT) à un oscilloscope, et équipé de boutons et d’interrupteurs.

Le CRT est un tube à vide qui possède des canons à électrons et un écran phosphorescent (fluorescence). Les électrons sont accélérés sous l’action d’un champ électrique, et permettent ceux-ci de frapper l’écran qui créeront un point lumineux grâce à la couche fluorescente. Ainsi, le CRT projette un point lumineux sur l’écran de l’oscilloscope et qui trace un arc parabolique lorsque le joueur active un interrupteur. Cet arc représente la trajectoire d’un missile ou d’un obus. 

Sur l’écran de l’oscilloscope se trouve un film plastique transparent qui représente des cibles. Nous pouvons imaginer que c’est l’équivalent du fonctionnement de la console Magnavox Odyssey. En effet, des calques transparents étaient fournis avec la console afin de simuler l’environnement graphique des jeux-vidéos en se collant sur le téléviseur.

Ainsi, le but du jeu est de défocaliser (faire diverger)  le faisceau sur une cible. Lorsque le joueur y arrivait, le point disparaissait et réapparaissait plus gros et plus fou, donnant la sensation d’une explosion, et cela comptait pour un point selon William Brantley, professeur de physique et ancien collègue de Tomas Goldsmith

Conclusion sur la Cathode-Ray Tube Amusement Device

À défaut de pouvoir être considéré comme le premier jeu-vidéo de l’histoire, la Cathode-Ray Tube (CRT) Amusement Device peut être considéré comme le premier jeu électronique interactif. Il utilisait une technologie basée sur les tubes à cathodes. Cette invention est ainsi apparue 3 ans avant l’exposition de Bertie the Brain. Pour autant, contrairement à celui-ci, aucun prototype n’existe. Seul un brevet de 1947 (US2455992A) fait mention de son existence. 

Nous espérons que vous aurez apprécié ce petit épisode. Et nous vous donnons rendez-vous dimanche prochain pour un autre épisode des Histoires du JV !

Continuer à lire
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Tests

Bons Plans