C’la rentrée avec Skully, le jeu d’aventure déchanté !

Skully : cover

Ça y’est ! Nous ne pouvons plus y échapper… La rentrée est pour aujourd’hui, malgré un contexte particulier. Sur High-News, nous avons décidé de vous accompagner tout au long du mois de septembre avec une nouvelle série, C’la rentrée !.  Ce premier épisode sera adressé au fan de squelette, tout particulièrement au fan de crâne avec Skully ! Égyptologue, anatomiste ou médecin-légiste des squelettes : ce jeu est fait pour vous ! Le jeu a été développé par Finish Line Games et édité par Modus Games.

Histoire

Vous incarnez un crâne nommé Skully, démuni de corps, localisé sur une île paradisiaque. Vous retrouvez la vie grâce à un allié pacifiste du nom de Terry. Votre objectif consistera à l’aider à solutionner le conflit entre une fratrie au travers de 18 chapitres dans 7 écosystèmes différents. Réussirez-vous à aller au bout de votre quête avant que l’île, autrefois si paisible, tombe en ruine ?

Gameplay du jeu Skully

Il faut l’avouer : Skully ne peut pas faire grand-chose hormis rouler, sauter et s’accrocher à des vignes.

Mais pour autant, le jeu n’en demeure pas moins complexe. En effet, avec des angles prononcés et des sauts de grande distance, vous devrez redoubler d’efforts et d’adresse afin de traverser les obstacles qui se présenteront devant vous. Les physiques sont parfaitement bien intégrées, ce qui donne un semblant de réalisme au jeu. Il va donc falloir avoir de la précision pour mener Skully d’un point A à un point B. Le jeu peut se résumer à l’alternance entre des séquences de jeu où vous serez à l’aise et des séquences où la complexité sera présente. De quoi vous donner un challenge suffisamment dosé pour vous donner envie de continuer sans abandonner !

Les ennemis, quant à eux, peuvent être des créatures ou l’environnement lui-même. En effet, prenons l’écosystème de la plage de l’île. Quelques secondes dans une flaque d’eau ou dans une rivière vous conduiront irrémédiablement à la mort !

Par ailleurs, vous pourrez incarner de nouvelles formes qui vous permettent de franchir certains obstacles et affronter certains ennemis. Par exemple, l’une de ces formes vous permet d’attaquer les créatures d’eau et de les passer, ce qui est impossible avec Skully. Le jeu reste donc bien penser : une forme avec ses propres capacités pour vous aider à traverser des obstacles, ce qui apporte une belle diversité.

Enfin, le jeu est pensé pour ne pas vous pénaliser et vous « dégoûter » à devoir tout recommencer. Des checkpoints sont assez bien parsemés, et vous permettront d’éviter la frustration de recommencer tout un passage.

 

Conclusion et plateformes

Skully n’est pas un jeu qui cassera tout sur son passage à la Minecraft ou à la Fortnite. Ce n’est pas non plus un jeu avec un monde ouvert comme Zelda : Breath of the Wild où on peut mettre des milliers d’heures.

Néanmoins, Skully est un jeu sympathique qui vous permettra de programmer un bon moment durant un temps limité, ce qui n’est pas plus mal ! La prise en main du personnage est très rapide, la complexité des actions exécutables n’étant pas si élevé que ça. Vous pourrez incarner différentes formes pour franchir les obstacles, et vous découvrirez 7 biomes différents.

Les graphismes sont, par ailleurs, époustouflants ! C’est un jeu qui vous donnera un goût d’y jouer et de passer un bon moment. C’est donc un jeu que nous vous recommandons si vous souhaitez découvrir quelque chose de différent et souffler lors de vos pauses de travail !

Skully est disponible sur Nintendo Switch, Playstation 4, Xbox One et PC. En ce qui nous concerne, nous nous retrouvons demain pour le deuxième épisode ! En effet, n’oubliez pas : 30 jours, 1 épisode de C’la rentrée !

%d blogueurs aiment cette page :