Un confrère du site anglophone The Verge a eu la chance d’essayer une pré-version de Disney+ avec des produits Apple et Android. Voici une traduction et présentation de son test.

Nous pouvons en effet voir sur le Play Store et l’App Store d’Apple qu’est déjà ouverte et prête la page dédiée au Disney+. Ceci nous donne l’occasion d’avoir quelques aperçus de l’application si vous résidez aux Pays-Bas. Il semble en effet que ce soit la condition pour pouvoir tester et prendre en main le Disney+, du moins pour la version pilote.

Cette application pilote est gratuite jusqu’au 12 novembre 2019. Le journaliste a donc passé quelques minutes à s’inscrire au service puis à streamer quelques films comme Star Wars : Le Dernier Jedi, Avengers : Infinity War ou encore Les Indestructibles 2.

L’interface

Grâce aux propos et aux captures du journaliste, on peut constater une chose : pour une version pilote de l’application, celle-ci est très propre et d’après ce qu’il rapporte, sans bugs.

Pour commencer, il y a une bannière dynamique (ou slider) qui met en avant plusieurs films et séries. Ensuite, une rangée de boutons vers le haut de l’application donne un accès rapide à chaque filiale ou monde Star Wars, Pixar, Marvel, etc.

Ces boutons sont directement suivis par un caroussel pleine largeur montrant les top films ou séries mis en avant.

Page d'acceuil du Disney+ © Capture par The Verge

On peut classer le catalogue soit par catégories soit par ordre alphabétique, ou avoir une liste de films mis en avant. Cela correspondra probablement aux films les plus aimés, aux sorties, aux nominations, etc.

Classement de la liste des films © Capture réalisée par The Verge

Il est possible de chercher par titre mais aussi par personnage et genre. La page de recherche affiche d’autres films et séries disponibles, probablement en lien avec les mots-clés choisis.

La recherche © Capture par The Verge

L'utilisation

 

Le journaliste souligne la facilité avec laquelle il a trouvé du contenu.

Malheureusement, il semblerait que l’application ne permette pas la recherche de contenu Ultra HD. Il faudra aller dans la section prévue à cet effet pour trouver un film en 4K ou HDR.

Le journaliste a testé avec un navigateur : apparemment, les contenus 4K ne sont pas indiqués à moins que vous ne cliquiez et rentriez sur la page du contenu en question. Mais vu qu’il y a une section 4K prévue, ce n’est pas très grave.

 

 

Pour celles et ceux qui ne parlent pas la langue de Shakespeare, voici différents points en terme d’utilisation :

  • On peut décider qu’un profil soit en mode enfant et ainsi voir un contenu approprié même s’il n’y a rien qui empêche pour le moment que l’enfant switche vers le mode parent (ça devrait venir avec la version publique)
  • Le journaliste a pu créer sept profils différents
  • Il est possible d'avoir jusqu'à quatre canaux de streaming à la fois
  • AirPlay fonctionne depuis son iPhone vers l’Apple TV
  • Chromecast fonctionne depuis son appareil Android (liste des appareils compatibles sur la page dédiée à Disney+)
  • Le téléchargement des oeuvres pour une lecture hors-ligne sur les téléphones a fonctionné
  • Il est possible de streamer avec Disney+ via un navigateur web mais le journaliste indique qu’il semble impossible de télécharger du contenu et le visionner hors-ligne
  • Le journaliste a été capable de commencer un visionnage sur la TV Apple puis de le continuer sur son portable. Non seulement l’application conserve le film dans l’historique mais aussi la scène où la pause est faite
Un profil sur le Disney+ en mode enfant © Capture faite par The Verge

Le catalogue

Une section 4K Ultra Haute-Définition et HDR (Haute-définition et résolution) est présente et mise en avant avec 17 titres Ultra-HD.

La section 4K et haute définition haute résolution du Disney+ © Capture réalisée par the Verge

Il y a une rubrique Contes de fées et princesses qui présente des plus classiques comme Cendrillon aux plus modernes comme Moana. “Ma fille va adorer” a déclaré le journaliste.

Dans d’autres registres, le Catalogue Marvel est plus large que prévu pour une pré-version.

Ainsi les univers présents sont : Iron Man, Captain America, Thor, Avengers (tous sauf Endgame), Gardiens de la Galaxie, Doctor Strange, Ant-Man, Black Panther.

Ensuite, l’application pilote propose la franchise Star Wars entière jusqu’au 7ème épisode incluant les métrages Légo et les séries sauf « Le Mandalorien ». Par contre, aucun signe des Simpsons pour l’instant.

Selon une des pages d’aide incorporée à l’application, le service de streaming devrait proposer plus de 7500 épisodes TV et plus de 500 films pour la première année d’existence.

Apparemment, le service offre moins de contenus que sur Netflix, mais bien plus qu’Apple TV.

 

Conclusion

Le journaliste ajoute enfin que l’application est disponible à petite échelle dans un pays bien équipé en réseau et connexion internet. Autrement dit, il est possible qu’il y ait des bugs dans la version publique qui sortira le 12 novembre mais pour l’instant, Disney+ est en bonne voie.

 

Si vous voulez plus d’informations sur le Disney+, voyez la page dédiée au service de streaming de la petite souris.

Publicités