Le célèbre studio de jeu polonais, CD Projekt RED a fait plaisir aux fans de The Witcher 3 en sortant le GWENT. Un spin-off  de la licence The Witcher. Il est consacré au jeu de carte du monde du sorceleur anciennement appelé le Gwynt présenté dans l’article Open World GWENT – The Witcher Card Game est une version totalement en ligne et Free To Play du Gwynt avec plein de nouveautés et des règles plus complètes. Laissez-nous vous présenter les principes et les règles de ce jeu de carte.

Les règles du GWENT

Les règles du GWENT sont très originales et amusantes mais pas forcement facile à maîtriser pour tout le monde.

  • Dans votre deck vous disposez d’une carte chef  et d’une vingtaine d’autres cartes dont les cartes sort , unités ou artefacts.
  • Seules les cartes unités ont une force représentée par un chiffre
  • Aucune carte a de coût d’utilisation contrairement à d’autres jeux. Dans le Gwent c’est plutôt un coût de recrutement pour les mettre dans un deck.
  • Les cartes ont aussi un coût de fabrication. Dans le cas de cartes puissantes, il faudra plus de ressources pour les créer.
  • Lorsque vous jouez; vous possédez une défausse pour les carte détruites et utilisées. C’est cette pioche qui vous donne des cartes à la fin d’une manche et surtout, d’une main qui contient les cartes piochées et utilisables.
  • Une main peut contenir 10 cartes maximum et vous piochez des cartes à la fin d’une manche.
  • Au début de chaque manche vous pouvez si vous le souhaiter, remplacer dans votre main 2 ou 3 cartes maximum par d’autres choisies aux hasard.
  • Vous ne pouvez invoquer de votre main qu’une seule carte par tour.
  • Sur le coté, vous avez l’avatar animé de votre carte chef, utilisable, elle aussi. Il vous représente lors d’une partie et vous permet d’interagir avec votre adversaire grâce aux répliques.
  • Chaque carte chef appartient à une faction  du monde de The Witcher, celles-ci sont :
    • Royaumes du Nord
    • Monstres
    • Scoia’tael
    • Nilfgaard
    • Skellige
    • ou la plus récente, Novigrad.

Jusque là, ça ressemble à beaucoup d’autres jeux de cartes très connus mais  le GWENT ne se joue pas pareil car le champs de bataille est très différent.

gwent

Le champs de bataille

  • Le terrain de combat contient 2 ligne distinctes. Un ligne de Combat Rapproché et une seconde Combat a distance où les cartes unités peuvent être posées.
  • Sur la droite des lignes vous avez un compteur de point : il additionne la force totale de toutes les cartes posées sur les 2 lignes.
  • Au dessus du compteur une couronne brisée en 2 parties est présente. Elle symbolise le nombre de manches gagner pour vous ou votre adversaire. La partie peux durer 3 manches maximum et l’égalité est possible.
  • Pour qu’une manche se finisse, il faut que les deux joueurs passent leur tour. Si vous n’utilisez aucune carte pendant votre tour, l’option ” Passer ” apparait. Dans le cas contraire, il faudra ” Terminer votre tour ” et passer plus tard. Donc pour passer, faites-le au début de votre tour.
  • Si un seul des joueurs a passé son tour, l’adversaire peut jouer autant de cartes qu’il veut pendant la manche. Ainsi passer quand il veut ou quand il n’a plus de carte.

En conclusion, pour gagner une manche et peut-être la partie, il vous faut avoir une meilleur force totale que celle de votre adversaire à la fin de la manche.

Les différents effets d’une carte

Pour vous aider des cartes chefs puissantes avec des effets spécifiques sont utilisable. Chaque carte unité ou sort ont leurs effets et action. Les effets et actions peuvent permettre soit :

  • détruire les cartes de l’adversaires
  • d’invoquer d’autres cartes
  • d’améliorer une carte unité et plein d’autres choses

Certains effets ont des noms comme par exemple ” Zèle ” et ” Ordre ” ou encore ” Déploiement.

  • Si une carte possède ” Ordre ” cela permet d’exécuter une action spécifique de la carte. Cependant, l’ordre ne peut pas être exécuté dès l’invocation de la carte sur le champs de bataille. Les ordre ont une limite d’utilisation propre a chaque carte.
  • Si une carte possède ” Zèle ” mais aussi ” Ordre ” alors ” Zèle ” permet à la carte d’exécuter sont ordre dès son invocation sur le champs de bataille.
  • Une carte unité possédant ” Déploiement ”  effectue une action dès son invocation.

Un seule carte peut avoir beaucoup d’effets cumulés si elle est très puissante. Hors, cette carte est souvent très coûteuse et rare. Grâce aux différents cartes existantes et leurs effets, vous pouvez créer de multiples decks puissants avec différentes combinaison de cartes qui peuvent vous sortir d’une mauvaise situation.

C’est à vous de faire fonctionner votre imagination et d’arriver à faire vos combos. Des  description de decks sont disponibles sur le web. Certains sont des decks ” META” ( Most Effective Tactic Available ), c’est à dire plus vulgairement que se sont les meilleurs decks et les plus puissants ces temps ci.

Nous vous conseillons de tenter vos propres decks et de faire parler votre créativité avant de vous intéresser aux decks META. Vous profiterez ainsi au maximum du jeu et des cartes, et apprendrez mieux à maitriser le jeu. Les decks ” META ” s’adressant aux joueurs avancé et professionnels, vous progresserez plus facilement. Cela dit, ça reste votre choix et les decks puissants nous procurent plus de plaisir quand on les joue.

Le nouveau GWENT qu’est ce que ça apporte ?

 

Dans The Witcher 3, vous pouviez affronter au Gwynt plusieurs PNJ dans le but de compléter votre collection. A présent  le GWENT vous permet de défier des joueurs du monde entier, dans le but d’obtenir des récompenses diverses et de peaufiner  votre collection. L’objectif est ainsi de vaincre des joueurs de plus en plus fort et de prouver votre talent.

  • Le modes partie classiques, où vous affrontez différents adversaires dans les règles normales et sans trop d’enjeux.
  • La progression classée avec les règles classiques où vous vous confrontez à des joueurs de plus en plus fort pour grimper dans les différents rangs et obtenir de bonnes récompenses.
  • Les modes saisonniers : chacun d’eux a un thème précis, ils ne durent pas éternellement et ont une date limite. Vous disposez d’un peu plus de 8 secondes pour terminer un tour. Ces modes permettent de débloquer des récompenses uniques dans votre progression. Au moment où nous écrivons cet article, c’est la saison des Draconides.
  • Le mode Arène : qui s’adresse au grand connaisseur du GWENT, dans ce mode de jeu, vous devez gagner un certains nombre de partie en créant votre paquet de carte. Vous partez de zéro puis en les sélectionnant une par une parmi les choix que propose le jeu, cela implique de sacrifier quelques cartes pour tenter d’en obtenir des plus puissantes.

Les Récompenses

 

Un coté positif du GWENT, c’est qu’il encourage les joueurs à revenir régulièrement. Cela vous permettra d’accomplir des quêtes quotidienne afin de gagner des récompenses journalières. Le jeu de cartes ne délaisse pas les débutant car de nombreux contrats. Ils sont disponibles et vous font gagner ce qu’on appelle des points de récompenses.

Ces points des récompenses, peuvent être récoltés par différents moyens, mais principalement par les contrats. Ces points servent à obtenir différents objet comme des minerais , des fragments mais encore des tonneaux de cartes (les lootbox du GWENT) , en débloquant des nœuds dans les arbres de récompenses. Le systèmes de ces arbres fonctionne comme les arbres de compétences dans les RPG et autres type de jeux. Des arbres de récompenses existent pour chacune des factions ou des modes saisonniers et permettent aux joueurs de débloquer différentes carte chefs de leurs choix.

Plein de nouvelles cartes

Dans le Gwynt, il  y a avait un nombre de carte limité et les développeurs en sortaient très peu dans les extensions de The Witcher. Donc parfois on pouvait être déçu de ne pas retrouver tel ou tel personnage dans sa collection. Problème corrigé grâce au GWENT ! Grâce à cela des centaines  de cartes inédites ont vus le jour. Là ou le Gwynt ne se concentrait que sur les cartes de quelques personnages du 3eme et 2eme  opus des jeux du sorceleur , le GWENT inclut des protagoniste de toute la trilogie des jeux. Nous sommes d’ailleurs assez surpris de revoir l’alchimiste Kalkstein et le très sympathique sorceleur qu’est Léo Bonhart. Rappelons que ces personnages étaient totalement inexistant des 2 dernier jeux.

CD Pojekt RED ne s’arrête pas là et fait encore plus fort en sortant récemment l’extension Crimson Curse  , qui rajoute une nouvelle faction, dont différents chef et cartes  de Novigrad. Celle-ci est concentrée principalement sur le thème des seigneurs du crimes, des complots et des trafics qui pullulent dans les rues de cette ville dite “complètement pourrie”. Cette faction embarque aussi une nouvelle fonctionnalité propre à celle ci, les couronnes. Cette monnaie peut être gagnée en jouant certaines cartes et permettent d’influencer l’action des ces cartes si vous payez la somme dûe. Plus la somme est élevée, plus la carte sera dévastatrice. Cependant, attention à avoir assez d’argent et en gagner suffisamment lors d’une partie. Cette monnaie peut donc aussi vous porter préjudice.

Le game design à son paroxysme

Le Gwynt n’étais qu’un simple mini jeu de The Witcher 3 , c’est pour cela qu’il n’étais pas spécialement jolie, nous trouvions les couleurs et les illustrations des cartes plutôt fade. Encore une fois, GWENT a maintenant mis le paquet au niveau  du design des cartes et du champs de bataille. En effet, ce spin-off est à 100% centré sur le jeu de carte et le jeu a été totalement refait.

Cette nouvelle version du Gwynt nous régale grâce à toute ces cartes inédites et de magnifiques illustrations. CD Projekt RED ont fait appel à des artistes talentueux pour illustrer le GWENT, on peut citer par exemple notre illustrateur français Lorenzo Mastroianni qui a dessiné les cartes des personnages importants comme TrissCiri et la princesse Adda.

Autre grande nouveauté : maintenant presque chaque carte a une version animée d’elle-même. En effet les cartes du GWENT ont deux versions chacune : il y a la simple carte que l’on peut créer facilement grâce à quelques fragments mais aussi celle possédant une animation , et fabricable grâce à de la poussière de météorite.

La poussière de météorite est la monnaie consacrée à tout achat en rapport avec la beauté de vos cartes préférées.

Le champs de bataille a lui aussi droit à une refonte complète, c’est désormais un plateau de jeu plein de vie et d’action également en 3D. Là où celui du Gwynt était un simple plateau de jeu, le GWENT a relevé la barre du level design. Vous pouvez maintenant jouer sur  plusieurs plateau magnifiquement décoré et animé,  appartenant aux différentes factions.

Ces champs de bataille ont chacun leur propre musique aussi. Globalement, elle sont toutes très bonnes mais certaines se placent quand même au dessus du lot et c’est dommage de ne pas les entendre plus souvent. Ce changement est bénéfique car avec Gwynt, on écoutait malheureusement à répétition une seul et même musique.

Thronebreaker l’extension de gwent ” must have ”

Thronebreaker – The Witcher Tales de CD Projekt RED est une extension du GWENT mais aussi un jeu à part entière, qui mélange parfaitement le jeu de rôle Action-RPG  avec  les combats de cartes. C’est en quelque sorte un mode histoire du GWENT sans avoir besoin de l’installer pour y  jouer.

On y incarne la Reine Meve, souveraine des provinces de Lyrie et de Rivie, qui sont malheureusement confronté à l’attaque des Nilfgaardiens qui cherchent à conquérir tous les Royaumes du Nord. Nous suivons toute l’aventure de la Reine dans le monde du sorceleur afin de reprendre son trône et de sauver son peuple. Geralt de Riv apparait également et devra peut-encore briser sa neutralité au profit d’un camps. L’histoire est parfaitement écrite, les interactions sont soignées et Thronebreaker apporte un réel plus au monument qu’est The Witcher. Ce jeu est absolument un ” must have ” si vous êtes fan du GWENT et du sorceleur.

gwent

Publicités